Tout sur la L1 de psychologie

July 15, 2016


Et voilà, une deuxième année de fac s'achève, et la dernière en psychologie pour moi ! (merci seigneur) Je suis sûre qu'il y a de futurs étudiants qui cherchent des informations sur la licence de psycho, qui sont un peu angoissés à l'idée d'entrer dans un univers qu'ils ne connaissent pas (ou très peu). Cet article est là pour vous éclairer un peu plus sur ce qui vous attend ! (ps: j'étais à Paris V!)

La pré-rentrée
Semaine assez pépère où le but est de se familiariser avec les lieux et de connaitre d'autres étudiants. D'ailleurs, la plupart des gens forment leurs groupes d'amis à ce moment là, donc je vous conseille d'y aller! :) Il y a des conférences mais, entre nous, elles ne servaient pas à grand chose puisque tout est redit pendant l'année.

L'emploi du temps
A Paris V, on pouvait faire notre emploi du temps de A à Z. Les CM proposaient trois à quatre horaires différents par semaine, et il y avait 4 tranches d'horaires par jour pour les TD! Du coup, on faisait ce qu'on voulait. Moi qui suis passionnée par le sommeil, je mettais la plupart de mes cours l'après-midi.

Les cours
Pendant l'année, on étudie plusieurs discipline de la psychologie. Certaines sont scientifiques, d'autres moins (merci seigneur bis). Je vous avoue qu'il vaut mieux avoir un bon niveau en sciences et en maths pour réussir tranquillou les partiels. Moi, je rame en maths depuis le CE1, alors vous vous imaginez bien que ma moyenne aux partiels de statistiques reflétait mon incompréhension pour cette langue universelle que je déteste ♡. A part ces matières made by satan, on a eu 3 mémoires à faire au cours de l'année, avec un petit oral. C'était magnifique, parce que dans mes TD, on ne savait absolument pas ce qu'on faisait, du coup c'était de l'improvisation totale.

Les partiels
J'vais pas y aller par quatre chemins : c'est une période ultra méga relou. Voilà. On s'acharne pendant des semaines et des semaines à tout mémoriser, pour au final tomber sur des questions sur d'infimes détails, coincés entre deux notions importantes. La semaine des partiels est terrible pour les nerfs, parce que c'est un peu comme le bac, mais 2 fois par an. Que du bonheur en prévision, donc.

L'ambiance/les amis/toussatoussa
Perso, j'ai trouvé que ca ressemblait beaucoup beaucoup beaucoup au lycée. Les groupes se forment assez vite, et il est difficile de s'y introduire. Les gens restent entre eux (pas tout le monde, mais la plupart). Il y a des ragots qui circulent, des gens qui peuvent pas nous blairer, d'autres qui se prennent pour la crème de la crème... un peu n'importe quoi. Donc si vous pensez que vous allez trainer dans des cafés avec des gens qui parlent de Freud passionnément, c'est faux. Oui, je sais, c'est tout un rêve qui se brise, moi aussi j'ai été déçue. Evidemment, tout le monde n'est pas comme ça, et il y a des gens adorables qui n'ont pas 13 ans d'âge mental. Il y a aussi une belle entraide sur les réseaux sociaux, et ca, c'est plutôt cool.

Voilà, j'espère que je n'ai rien oublié. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser dans les commentaires, j'y répondrai avec plaisir ! :)